Aller au contenu principal
#Réseau social d'entreprise

Plus de 15 000 collaborateurs sont passés en mode liam, la nouvelle plateforme collaborative de l'Assurance Maladie

#65 #66 #France entière #Occitanie #Bourgogne-Franche-Comté #Nouvelle-Aquitaine

Avec la généralisation du télétravail, la plateforme collaborative liam est devenue un outil incontournable pour garder le contact avec ses collègues, pour poursuivre la collaboration à distance ou encore pour se tenir informé de l'actualité de son organisme. test

Article publié le 03/04/2020
Déjà plus de 11 000 utilisateurs de liam  © CPAM de la Vienne

Début 2020, la généralisation progressive de la plateforme collaborative de l’Assurance Maladie, liam, a débutée. Dès février, liam dépassait les 10 000 collaborateurs. La Cnam, les CPAM pilotes ainsi que d’autres organismes volontaires1 et des communautés « métier » (comme les directeurs, les communicants, des responsables de service médical, des responsables de gestion du risque, les RH ou encore les informaticiens) furent les premiers à développer leurs propres communauté au sein de liam. « Chaque semaine, notre plateforme collaborative conquiert de plus en plus d’agents. Pour anticiper le déploiement du télétravail, les animateurs de communautés ont mis en place différentes actions permettant ainsi à leur agents de découvrir l’outil et de le prendre en main rapidement », observe Marine Gaertner, community manager national de liam au cabinet du directeur général à la Cnam.

Un accès hors réseau

En cette période de confinement, certains collaborateurs ne disposant pas de compte VPN2, n'ont pas d’accès au réseau internet de l'Assurance Maladie (baptisé Ramage) et ceux qui en disposent doivent l’utiliser avec parcimonie pour ne pas surcharger le réseau. « Sur Toulouse, nous déconseillons fortement d’encombrer le VPN avec des actions sur liam, au profit des processus prioritaires. Nous publions majoritairement toutes les informations liées au PCA Covid-19 avant 9 heures ou après 17 heures, pour limiter les échanges sur ces plages horaires. En revanche, ceux qui sont chez eux, peuvent se connecter avec leur propre réseau internet sur leur matériel personnel (ordinateur ou smartphone) quand ils le souhaitent sans surcharger le réseau. », détaille Arnaud Coussemaeker, animateur de la communauté de la CPAM de Haute-Garonne.

Le lien entre collègues

« liam permet de maintenir le lien avec l’ensemble des collaborateurs, voir même de travailler ensemble avec les outils de co édition, le module "tableau".  Dans notre caisse, liam a été généralisé à l'ensemble de nos agents en février. Les managers ont pu créer des groupes ‘service’ qui leur permettent de communiquer et d'organiser leur activité avec leurs agents qu’ils soient en Ramage ou pas. Nous avons aussi créé des groupes spécifiques pour les managers », témoigne avec Michèle Bournel, qui est co-animatrice de la communauté de la CPAM de Côte-d’Or avec sa collaboratrice Michèle Monneret-Régnier.

Les deux animateurs de la communauté de la CPAM de la Vienne - qui a rejoint liam le 24 mars en période de confinement - ont eux aussi créé un groupe pour chaque service et formé les managers en urgence. Fabrice Plaire raconte : « On a publié des tutos vidéos pour expliquer les fonctionnalités. C’est plus ludique qu’un PowerPoint ! Aujourd’hui, liam sert à resserrer les liens avec tous les agents de la caisse et cela permet aussi à chaque manager de gérer son équipe en direct et de rester mobilisé ».

Bref liam devient un vecteur essentiel de diffusion de l’information. « Le dispositif permet de relayer notamment tous les messages liés au plan de continuité d’activités Nous diffusons aussi les points quotidiens que le directeur adresse à l'ensemble du personnel. liam est essentiel dans une situation où 5 % des collaborateurs travaillent sur site, contre 20 % en télétravail et 75 % dispensés de travail, faute d’équipement professionnel, ou en arrêt. Nous maintenons en parallèle la diffusion de ces messages via la messagerie et l'intranet pour les collaborateurs pouvant se connecter au réseau de l’Assurance Maladie », explique Arnaud Coussemaeker. Même constat pour Michèle Bournel : "côté communication interne, nous utilisions déjà liam pour délivrer l'information ‘chaude’ de la caisse. Aujourd’hui, nous poursuivons bien évidemment cette pratique ».

Le lien entre la Cnam et le réseau

Au-delà de la communication à l’intérieur des organismes, liam a également permis à l’Assurance Maladie de relayer les messages de la Caisse nationale qu’il s’agisse des consignes de protection des collaborateurs, du message du Nicolas Revel ou des visuels de prévention contre le Coronavirus. « L'ensemble du personnel à accès au fil national et celui du réseau. C’est aussi un moyen de maintenir une relation entre les organismes dans cette période de confinement, se réjouit Fabrice Plaire, et de partager l’énergie, l’agilité et l’inventivité dont fait preuve le réseau pour répondre à cette crise majeure ». Ainsi liam permet également, dans ce moment marqué par l’isolement, de faire communauté, de rendre vivante cette fierté de protéger qui fait l’identité de l’Assurance Maladie.

Une généralisation progressive à tous

Pour collaborer en mode projet, liam présente aussi bien des atouts avec différentes applications : discussion instantanée, visioconférence (limitée à  4 participants maximum), co-édition sur des documents, partage de « tableaux » d’organisation des tâches, calendrier, etc. « Nous avons encore besoin  de structurer nos modes de fonctionnement et de développer nos usages, mais c’est une grande chance de disposer de liam pour tous nos agents dans la situation que nous vivons », conclut Michèle Bournel.

De fait, nombre d’organismes souhaitent rejoindre liam. « Dans un premier temps, la création de nouveaux comptes utilisateur a été gelée. Il importait dassurer une bonne qualité de service à nos utilisateurs actuels qui ont augmenté leur usage de la plateforme », témoigne Lydie Amiand-Rabatel, en charge du déploiement liam dans les organismes au cabinet du directeur général à la Cnam. Un redimensionnement complet de la plateforme a été réalisé début avril afin d’augmenter la capacité technique pour supporter la généralisation progressive de liam aux 80 000 collaborateurs de l’Assurance Maladie avant même le mois de juin.

«Nous avons revu notre stratégie de déploiement pour accélérer les adhésions des organismes. Nous avons simplifié les modalités de recours à liam : tout organisme qui souhaite ouvrir sa communauté locale peut simplement faire sa demande par mail au service support de la plateforme. L’ouverture aux agents de l’organisme est ensuite rapide les jours suivant.  Et nous créons automatiquement dès l’ouverture des groupes dédiés  « PCA Covid-19 » permettant ainsi à l’organisme de transmettre les informations nécessaires à ses agents sur ce sujet. Nous sommes désormais plus de 15 000 ‘liamnautes’ et tout le monde peut passer en mode liam ! », conclut Lydie Amiand-Rabatel.

 

1 Organismes ayant généralisé liam : CPAM de l’Aude,  de la Côte-d’Or, de l’Essonne, du Finistère, de Haute-Garonne et de la Vienne ainsi que la Cnam et les centres de traitement informatiques (CTI). Le déploiement des communautés locales de 30 organismes est en cours de préparation.

2 Virtual Private Network, en français, réseau privé virtuel, permet de garantir la sécurité des données

1'41

Ceci pourrait également vous intéresser